Le forum des bonsaï
Le forum des bonsaï
Administrateurs : bossvert, ginkgo, mecaya
 
 Le forum des bonsaï  Pour commencer  Espèces, Techniques et Maladies 

 Le Buis

Nouveau sujet
 
Bas de pagePages : 1  
ginkgo
Ile de France - Breiz-Izel
Administrateur
ginkgo
9614 messages postés
   Posté le 23-10-2009 à 14:36:57   Voir le profil de ginkgo (Offline)   Envoyer un message privé à ginkgo   

Le buis commun

Buxus sempervirens

Auteur : Ginkgo, photo: petit tiago
Copyright © 2009 Ginkgo & petit tiago

Ecologie

Famille des Buxacées, arbrisseau de 0,50 à 5 m, parfois arbuste jusqu'à 10m, originaire du sud de l'Europe, du pourtour méditerranéen, d'Asie tempérée, des Antilles, d'Amérique centrale, etc… environ trente espèces et de nombreux cultivars et variétés, parmi lesquelles:
- Buxus sempervirens 'Argentea', 'Argenteovariegata', 'Aureovariegata', 'Elegantissima', 'Latifolia Maculata',( À feuilles panachées)
- 'Pyramidalis' (au port pyramidal)
- 'Handsworthensis (le buis d'Angleterre),
- 'Herrenhausen' (port compact)
- 'Suffruticosa' (variété naine à croissance lente et petites feuilles oblongues).
- 'Rotundifolia' (aux feuilles plus grosses et à la croissance plus rapide).

Feuilles de 1 à 3 cm, opposées, subsessiles, ovales ou elliptiques, obtuses, + ou – échancrée au sommet, persistantes, coriaces, très glabres, vert foncé luisant au dessus, plus pâle en-dessous.

Floraison: Mars, avril, petites feuilles blanc jaunâtre, blanc crème ou verdâtre, odorantes

Croissance très lente, longévité de plusieurs siècles, le buis est particulièrement robuste et résistant aux maladies et attaques d'insectes.

Exposition:
Soleil, mi-ombre, ombre. De tous les ligneux le buis est le plus capable d'adaptation aux variations de luminosité. C'est ainsi qu'on le découvre aussi bien dans les sous-bois humifères les plus sombres, souvent associé au chêne pubescent, que sur des plateaux arides et calcaire très exposés au soleil.

Type de sol:
Sols bien drainés, de préférence argilo-siliceux, normal à calcaire en passant par un sol légèrement acide

Utilisation:
Haie taillée, bordure, buisson et topiaires. Le buis est utilisé dans le dessin des parterres et jardins à la Française. Le bois très dur était utilisé autrefois dans la fabrication d'objets courants : cuillère, pipe, manche de couteau ou d'outil, navette, bouton, etc…

Toxicité:
Le buis est toxique, il contient des alcaloïdes provoquant des vomissements, des nausées, des diarrhées et des tremblements, en cas d'ingestion à forte dose.


Photographie sous licence Creative commons by-nc.



En bonsaï

La très grande dureté de son bois en fait un arbuste parfaitement indiqué pour le travail des bois morts. L'usage du liquide à jin est recommandé sur certaines zones plus sensibles des vieux yamadoris, quitte à appliquer de l'encre de chine diluée après séchage complet du liquide à jin.

Emplacement et température
De préférence soleil du matin, mi-ombre l'après-midi, notamment l'été. Ne craint pas le vent. Si le buis supporte des climats divers et parfois très rudes, en bonsaï il faut le protéger des froids rigoureux et durables dès -5°C

Arrosage
Arrosage abondant dès que la surface du substrat est sec. Supporte une légère sécheresse passagère.

Pots et coupes
Les pots sont à adapter au caractère de l'arbre, de préférence de couleur claire, non vernissée.

Rempotage et terre
De part sa croissance très lente, le buis n'est rempoté que tous les 4 à 5ans en moyenne, en mars/avril, au moment de la floraison, dans un substrat très drainant.
Certains amateurs rempotent également en automne avec succès.

Un mélange de 50% de gravier calcaire, 30% d'akadama, 10% à 20% de pouzzolane lui convient parfaitement, avec un peu de l'ancienne terre pour les arbres âgés. A défaut de gravier calcaire, la zéolite donne d'excellents résultats. L'ajout d'engrais organique au substrat lors du rempotage accélère la reprise racinaire.

Croissance
Très lente. Après un rempotage, il arrive que le buis n'ait aucune pousse dans l'année qui suit le rempotage mais peut avoir une pousse très forte l'année suivante, y compris en drageonnant sur le vieux bois et en pied.
Les vieux buis peuvent développer une écorce craquelée en "peau de serpent"

Taille
Uniquement en septembre en rabattant les pousses de l'année. Suppression des gourmands ou des pousses inutiles au printemps.
Suppression des bourgeons floraux, avec les doigts en septembre/octobre, si l'arbre est en formation. La floraison étant un excellent indicateur du moment idéal du rempotage, on peut garder quelques boutons floraux pour ce faire. Les fruits sont à proscrire car ils affaiblissent l'arbre.

Ligature
De septembre au début de l'hiver. Sur bois très souple de l'année ou de l'année précédente.
Le bois est très cassant. Le pliage des branches âgées est de ce fait difficile, sauf à apposer du raphia maintenu humide sur le bois et à ligaturer avec du fil fort, voire des longerons en alu recouverts de raphia puis de fil d'alu enroulé en spirale. Et encore, il s'agira plus de descendre ou de repositionner légèrement une branche maintenue ensuite par un hauban éventuellement.


Exemple de ligature sur une grosse branche: pose de raphia, 3 longerons en gros fils épousant le mouvement de la branche, puis pose de raphia avant ligature en spires étroites pour un bon maintien de l'ensemble. C'est un hauban qui permettra la mise en place de la branche

Engrais
Engrais liquide organo-minéral spécial buis, tous les 15 jours, et engrais organique équilibré en granulés ou boulettes, pendant la période de pousse.

Multiplication
Par marcottage ou par semis. A l'état sauvage, le buis marcotte facilement. Il vaut mieux privilégier le prélèvement, toujours à cause de la croissance très lente du buis. Prélèvement au moment de la floraison, en conservant la totalité des radicelles de surface qui permettront la reprise de l'arbre. Taille des grosses racines et pivot, suppression des branches inutiles, avant mise en pot
Marcottage au printemps, après la floraison en ayant ôté les bourgeons floraux à l'automne précédent.

Maladies et parasites
Souvent considéré à tord comme inattaquable, le buis en pot peut subir des attaques diverses et dangereuses. Les cultivars et variétés sont un peu plus fragiles que Buxus sempervirens L.
Parmi les maladies, essentiellement des attaques fongiques:
Maladies des feuilles: Cylindrocladium buxicola , rouille du buis ( Puccina buxi ), Macrophoma candollei ;
Maladies du collet et des racines: pourridié armillaire ( Armillaria mellea ), Phytophtora cinnamoni , verticiliose, etc...
Mais aussi des ravageurs: tétranyques ou acariens lors des journées chaudes et sèches, psylles du buis, Monarthropalpus buxi , cochenilles virgule du pommier, pucerons, pyrale du buis, etc...
Et des manifestations liées aux conditions de culture: chlorose, carences diverses.


Styles et formes
Tous les styles sont théoriquement possibles, mais la très grande difficulté de pliage des branches et troncs impose de bien choisir le plant de départ. Ses petites feuilles permettent de construire des bonsaï de toutes hauteurs.


Buis à l'exposition "Les jolis matins de Juin" - Monaco 2008 - Photo petit tiago




LICENCE D'UTILISATION


Permission est accordée de copier, distribuer et/ou modifier ce document selon les termes de la Licence de Documentation Libre GNU (GNU Free Documentation License), version 1.1 ou toute version ultérieure publiée par la Free Software Foundation ; sans Sections Invariables ; sans Textes de Première de Couverture, et sans Textes de Quatrième de Couverture. Une copie de la présente Licence est incluse dans la section intitulée « Licence de Documentation Libre GNU ».
une traduction non officielle en langue française est disponible sur le site artbonsaï.

--------------------
Dans mon cœur, bien des choses...
Qu'elles aillent au gré
Des mouvement du saule.

Bashô Matsuo
Haut de pagePages : 1  
 
 Le forum des bonsaï  Pour commencer  Espèces, Techniques et Maladies  Le BuisNouveau sujet
 
Identification rapide :         
 
Divers
Imprimer ce sujet
Aller à :   
 
 
créer forum