Le forum des bonsaï
Le forum des bonsaï
Administrateurs : bossvert, ginkgo, mecaya
 
 Le forum des bonsaï  Pour commencer  Espèces, Techniques et Maladies 

 La culture post prélèvement

Nouveau sujet
 
Bas de pagePages : 1  
patrick
Membre
patrick
5790 messages postés
   Posté le 28-03-2005 à 19:36:39   Voir le profil de patrick (Offline)   Envoyer un message privé à patrick   

LA CULTURE POST PRELEVEMENT
Auteur : Patrick
Copyright (c) 2005 Patrick


Les conditions que nous allons apporter aux yamadori une fois à la maison sont, je pense, aussi importantes pour la reprise que le prélèvement lui même.

La mise en pot
Celui ci doit être suffisamment grand pour que l'arbre prélevé puisse développer des radicelles, dix centimètres entre la motte et les bords sont souhaitables.
Il n'est pas indispensable de le mettre tout de suite dans une poterie de valeur , un pot plastique, une caisse en polystyrène, ou encore une caisse en bois conviendront, comme pour faire grossir un jeune plant.

Le substrat doit être comme d'habitude bien drainant . Personnellement, j'utilise des mélanges à base de pouzzolane, lutite et écorce de pin, comme pour ceux qui ont repris, mais avec une granulométrie un peu plus grosse, et je ne rajoute pas de substrat d'origine (J'ai essayé avec et sans et n'ai pas vu de différence).

S'il s'agit d'un feuillu , je le mets à racines nues, délicatement, en m'aidant d'un jet d'eau au besoin.
Pour ce qui est des conifères , jusqu' a cet automne, je conservais la motte intacte et je me contentais de remplir le vide avec le substrat, mais cette fois j'ai tenté la mise à racine nue sur un pin à crochet suite à la lecture d'un article par Patrice Bongrand sur le sujet, et pour l'instant l'arbre a l'air de bien se comporter. Le voici 6 mois après son prélèvement :



Donc à ce moment je procède comme pour un rempotage, je rajoute un peu d'agrosil® et surtout j'attache bien les racines, l'arbre ne doit pas bouger et après avoir arrosé à l'eau claire j'y reviens avec du tonus V®.


L'emplacement
suite à cette mise en pot de culture, je les place sous ombrière afin de limiter l'ensoleillement un peu fort et également pour les protéger du vent. Celui ci accélère la déshydratation et déstabilise les arbres, dont les racines ne sont pas encore assez fortes pour les fixer.

Dans certains cas difficiles, la mise à l'étouffée sous sac plastique peut aussi être utile . L'idéal est bien sûr de posséder une serre mais dans ce cas il faut gérer la température en l'ouvrant et en la fermant si nécessaire, quand le soleil tape la température peut monter en flèche rapidement alors que la nuit il peut très bien y geler, ces écarts sont naturellement préjudiciable aux arbres.

Pendant les journées assez chaudes, je les asperge avec la pomme d'arrosage : feuilles, tronc, étagère, sol, dans le but évident d'augmenter hygrométrie ambiante, mais j'évite de mouiller le pot et le substrat pour ne pas les refroidir, il ne faut pas oublier que la chaleur favorise l'émission des racines.

Les yamadori sont donc maintenus dans cette situation jusqu'à ce qu'ils montrent un signe évident de reprise , soit la production de feuilles, ou un allongement des chandelles dans le cas des pins.
Durant cette période, je leur donne du tonus V® une fois par semaine en pulvérisation et en arrosage. Sur les prélèvements d'automne, je cesse ces apports fin novembre pour les reprendre au printemps. J'ai constaté que ce produit augmente le taux de réussite.

A ce moment ils rejoignent leurs congénaires

La suite
Les années suivantes doivent être consacrées à la culture et seulement à ça, la mise en forme interviendra plus tard : l'arbre doit récupérer du traumatisme du prélèvement.

Comptez 2 bonnes années pour un feuillu et de 3 à 5 pour un résineux, mais c'est l'arbre qui vous dira quand il sera prêt.



LICENCE D'UTILISATION


Permission est accordée de copier, distribuer et/ou modifier ce document selon les termes de la Licence de Documentation Libre GNU (GNU Free Documentation License), version 1.1 ou toute version ultérieure publiée par la Free Software Foundation ; sans Sections Invariables ; sans Textes de Première de Couverture, et sans Textes de Quatrième de Couverture. Une copie de la présente Licence est incluse dans la section intitulée « Licence de Documentation Libre GNU ».
une traduction non officielle en langue française est disponible sur http://artbonsai.free.fr/fdl/fdl_french.html.

--------------------
@+ Patrick (Toulouse)
Haut de pagePages : 1  
 
 Le forum des bonsaï  Pour commencer  Espèces, Techniques et Maladies  La culture post prélèvementNouveau sujet
 
Identification rapide :         
 
Divers
Imprimer ce sujet
Aller à :   
 
 
créer forum