Sujet :

Fertilisation des prélèvements?

karpoff
   Posté le 23-12-2011 ŕ 21:40:30   

Bonjour à tous
Je me pose la question suivante, à partir de quel moment peut on commencer à fertiliser un arbre prélever? Après 4 à 6 semaines comme pour un rempotage?
Vous allez me dire cela dépend de l'espèce et de la qualité du prélèvement, alors je veux parler d'un chêne dont la reprise n'est pas encore assurée, faut il attendre la reprise ou peut on mettre de l'engrais deux mois après le prélèvement pour justement assurer une meilleure reprise?
Sachant que la reprise d'un chêne n'est jamais franchement assurer, à lui mettre de l'engrais la première années, y-a-t'il un risque de le tuer prématurément. Quand pensez-vous?


Edité le 24-12-2011 à 08:11:22 par karpoff


bossvert
   Posté le 24-12-2011 ŕ 11:02:22   

Hel'eau,

Pour un prélèvement, l'engrais par les racines est, je pense inutile tant que l'arbre n'a pas refait un bon racinaire (variable en fonction des espèces).
La plupart des racines qui assuraient le fonctionnement de l'arbre sont restées sur le lieu de prélèvement, donc il va devoir vivre sur ses réserves pendant un bon moment (encore plus pour certaines espèces dont le chêne). Il me semble important sur ces espèces, d'assurer un engraissage avant le prélèvement pour que l'arbre soit un peu comme moi, plein de réserves pour les jours difficiles.

Ma petite expérience dans l'engraissage me fait dire aujourd'hui:

- Conifère : Engraissage foliaire (fertil-océan en ce qui me concerne) tout de suite après le prélèvement et régulièrement après (toutes les trois semaines en période de pousse minimum).
je fais pareil avec les rempotages surtout ceux un peu violent.

- Feuillus: si persistant, même traitement que pour les conifères, autrement, engraissage en foliaire quand les premières feuilles sont sorties. et si prélèvement de printemps, rempotage en automne, autrement uniquement à la fin du printemps suivant.

karpoff
   Posté le 25-12-2011 ŕ 12:25:20   

Ok merci Laurent pour ces précisions,
Donc ce qu'il faut retenir pour des prélèvements de chêne, c'est un engraissage de plusieurs mois avant de prélever pour lui administrer un maximum de réserves, car le chêne va vivre longtemps sur ses réserves avant de produire de nouvelles racines.
Je précise que toutes les réserves d'un chêne sont concentrées dans son pivot donc évitez de le couper trop court.
De plus, pour la plupart des espèces récemment prélevées, un engrais foliaire est plus approprié, car l'arbre prélevé n'est pas en mesure d'absorber par son système racinaire les substances nutritives nécessaires dont il a besoin.


Edité le 25-12-2011 à 12:36:39 par karpoff


JPO3
   Posté le 30-11-2012 ŕ 14:21:55   

question à karpoff : ce sont les racines qui nourissent l'arbre ou le feuillage qui nourrit les racines?
la deuxième réponse est fausse, c'est le feuillage qui transforme l'eau absorbée par les racines ( sève brute ) 'en sucre ( sève élaborée ) grace à la photo synthèse , puis en matière organique.
Avant de prélever , il faut tailler un minimum de branche sur un conifère , sinon vous privez l'arbre de cette photosynthèse.
JPO3
   Posté le 30-11-2012 ŕ 14:24:46   

En voulant faire le savant, je me suis gourré, c'est bien le feuillage qui nourrit les racines , il fallait donc lire: la première réponse est fausse .