Le forum des bonsaï
Le forum des bonsaï
Administrateurs : bossvert, ginkgo, mecaya
 
 Le forum des bonsaï  Pour continuer  Vos questions d'amateurs 

 Orme de chine - chlorose et défoliation (suite)

Nouveau sujet   Répondre
 
Bas de pagePages : 1 - 2Page précédente 
bossvert
Glisser dans la vie
Administrateur
bossvert
7986 messages postés
   Posté le 28-03-2010 à 17:40:54   Voir le profil de bossvert (Offline)   Répondre à ce message   http://bossvert.net/index.htm   Envoyer un message privé à bossvert   

Hel'eau,

Exactement le même que toi quand tu dors la nuit ... "à quoi ça sert de dormir?"


L'année d'un arbre correspond à peu près à une de tes journées,

Hiver => nuit
Printemps => matin
Eté => Sieste, heu!!! pardon, après midi.
Automne => fin de journée.

Sans hiver et de froid, ton arbre reste actif, donc il ne se repose pas, donc un moment ou un autre, comme toi ou moi, il tombe ...




Edité le 28-03-2010 à 17:43:01 par bossvert




--------------------
bossvert

"Les espèces qui survivent ne sont pas les espèces les
plus fortes, ni les plus intelligentes, mais celles qui
s'adaptent le mieux aux changements."
Charles Darwin - 1809-1882
ruds
Membre
ruds
157 messages postés
   Posté le 28-03-2010 à 17:43:24   Voir le profil de ruds (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à ruds   

Bonjour,

Tu utilise de l'eau déminée!! la tu vas tuer ton arbre

--------------------
colobe
Membre
555 messages postés
   Posté le 30-03-2010 à 17:36:03   Voir le profil de colobe (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à colobe   

la comparaison n'est pas tout à fait juste. La nuit ma circulation sanguine continue.
J'aimerai juste savoir comment l'arbre fait pour accumuler des forces sachant qu'il n'y a plus de circulation.
kaiin
Amateur éclairé
kaiin
1627 messages postés
   Posté le 30-03-2010 à 18:01:24   Voir le profil de kaiin (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à kaiin   

avec le froid la sève descend et l'arbre se met au repos, c'est le printemps qui lui donne le signal de départ, la sève remonte fait bourgeonner etc., la nature ça fonctionne comme ça dans le climat tempéré, les ficus viennent de zone tropicale sans hiver et ne fonctionnent pas comme ça, en appartement prenez des ficus ou ne prenez rien les arbres c'est fait pour vivre dehors!

--------------------
ginkgo
Ile de France - Breiz-Izel
Administrateur
ginkgo
9616 messages postés
   Posté le 30-03-2010 à 19:57:35   Voir le profil de ginkgo (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à ginkgo   

colobe a écrit :

la comparaison n'est pas tout à fait juste. La nuit ma circulation sanguine continue.
J'aimerai juste savoir comment l'arbre fait pour accumuler des forces sachant qu'il n'y a plus de circulation.


Heu.... en fait l'arbre accumule ses réserves dès que son feuillage est suffisamment mature pour réaliser la photosynthèse.
Pour simplifier, la photosynthèse est un mécanisme très complexe qui permet à l'arbre de "casser" certaines molécules et en les associant, notamment avec le carbone absorbé dans l'air et le sol, de créer des sucres qui lui permettront de développer des cellules de croissance, des bourgeons à fleurs ou à feuilles et de produire de l'écorce par le biais de la sève élaborée. Les sucres sont également stockés dans l'écorce (sans rentrer dans lles détails)
A l'arrivée de l'automne, l'activité de la photosynthèse diminue jusqu'à l'arrêt complet et du coup la circulation de la sève également. La sève s'épaissit jusqu'à constituer une pâte qui bouche l'ensemble des canaux de sèves. Pour les feuillus, l'activité de l'arbre est quasi arrêté dès la chute des feuilles. Les réserves stockées tout l'été et une partie du printemps permettent à l'arbre de lutter contre le gel, car les sucres ne gèlent qu'à une T° très basse, tout en évitant l'éclatement des cellules

Au printemps, la circulation de la sève se rétablit, en se fluidifiant sous l'effet du réchauffement des T°. Certains enzymes et hormones activent les bourgeons, les sucres stockés permettant la croissance cellulaire des bougeons, des fleurs et des feuilles jusqu'à leur maturité. La photosynthèse se rétablit et ainsi de suite, l'arbre reprends son cycle. Les racines par pression osmotique absorbent l'eau et les nutriments (sève brute) en les apportant aux feuilles où la sève élaborée est produite grâce à la photosynthèse.

D'où l'intérêt de ne pas trop jouer sur la mise à l'ombre et donc avec une absence relative de lumière l'hiver, car lors du réveil de la plante, certains inhibiteurs peuvent intervenir et compromettre la stimulation de bourgeons adventices voire limiter la production de feuilles. Idem si l'arbre n'a pas accompli son cycle végétal complet photosynthèse--->repos végétatif ---->débourrement----->photosynthèse en subissant froid et gel. La réaction de l'arbre est particulièrement complexe et encore assez mal connus pour certains mécanismes intracellulaires

--------------------
Dans mon cœur, bien des choses...
Qu'elles aillent au gré
Des mouvement du saule.

Bashô Matsuo
colobe
Membre
555 messages postés
   Posté le 02-04-2010 à 02:24:25   Voir le profil de colobe (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à colobe   

Une précision avant tout chose. Gingko tu me sites mais en fait ce n'est pas moi qui ai écrit que l'arbre accumulait des forces pendant l'hiver. Je reprenais moi même des propos en mettant en point d'interrogation. J'essairai d'intégrer un cadre "citation" la prochaine fois.

Sinon je suis absolument d'accord avec tout ça.

Dans l'idée que l'arbre puisse accumuler des forces l'hiver on omet allègrement le fait que l'arbre doit d'abord entretenir son métabolisme. Il faut bien nourrir les cellules avant toute chose. Hors sans feuillage, pas de photosynthèse, pas de sucres élaborés et surtout pas de circulation. Alors je connais la poussée radiculaire, la traction foliaire, mais franchement, je ne voyais pas comment l'arbre pouvait accumuler des forces sans cela. Donc je posais la question.
La métaphore de l'ours qui hiberne est pour moi plus juste.
L'arbre puise dans ses réserves l'hiver, non seulement pour entretenir les cellules mais aussi pour les adapter aux différentes températures et notamment mettre en place les stratégies de réponse histologique au froid intense. Tout cela a minima biensur pour ne pas contrarier la reprise.
Pas besoin de préciser que plus il fait froid plus les adaptations sont couteuses en énergies.

Je reviens sur cette notion de froid relatif (vous auriez peut être du me demander des précisions la dessus... relatif à quoi par exemple) Je précise tout de suite. L'ODC est rustique. Il doit descendre à -30 si mes souvenirs sont bons.
Mais il vit en climat subtropical humide il me semble, (j'avoue qu'il est difficile de trouver des infos sur le climat chinois) c'est à dire qu'il subit des températures positives 99.9% du temps hormis de brefs coups de froid.
A 0 vous êtes déjà au minimum de ce qu'il vit la plupart du temps. J'ose espérer qu'un arbre qui vit dans ces conditions a ce qui lui faut de fraicheur même à des températures positives. Sinon je ne vois pas pourquoi il se serait installé dans ce milieu finalement pas trés optimal pour lui. Il aurait du choisir des climats plus continentaux et on ne parlerai peut être même pas d'ODC. D'ou la question de la nécéssité à subir des températures négatives que je posais plus haut.
Pour l'ODC il est possible qu'il n'y en ait aucune. J'imagine facilement que dans certaines régions il puisse se passer plusieurs années sans qu'il ne perde son feuillage.


Pareil pour la luminosité. Forêt typique : forêt ombrophile. La encore vu la compétition qui règne pour la luminosité j'ose espérer qu'il peut tenir des situations ombragées ... au moins temporairement.


Je reviens sur mon cas en particulier.
Mon ODC a perdu son feuillage suite à l'effet conjugué de la température et de la luminosité qui chutaient. Hors il y a un signe qui ne trompe pas.
Les zones d'abscissions ne s'installent que suite à une modification de l'équilibre auxine-éthylène qui n'intervient qu'en automne. Facteurs environnementaux et internes étant étroitement liés comme toujours, si mon ODC a perdu son feuillage c'est bel et bien parcequ'il avait reçu les signes de l'hiver, même à 8 degrés le jour.
Par ailleurs la baisse de luminosité n'a pas limité sa reprise en janvier ! bien avant le printemps d'ailleurs. Vous avez la photo plus haut. En 15 jours tout le feuillage était en place. Ça prendra je pense plus de temps à l'extérieur vu le froid qui règne encore jusqu'au printemps. A 7 degrés j'ai pu lire que la circulation de la sève était tout simplement interrompue. Ca ne peut avoir qu'un effet inhibiteur sur les hormones de croissances.


Maintenant concernant les jeunes feuilles immédiatement productives ...je dirai que c'est le propre d'une jeune feuille que d'etre productive immédiatement !!
Mais pendant l'installation des cellules, le cout de cette jeune feuille est plus élevé que sa production. Une feuille mature est bien plus productive en sucres élaborés. Les jeunes feuilles sont elles bourrées d'hormones de croissance et les cellules méristématiques fonctionnent à plein régime. Donc productive c'est vrai, mais pas pour l'accumulation des réserves. Ça arrivera un peu plus tard.
Du coup vous pouvez sortir très tôt l'ODC qui a passé l'hiver à l'intérieur et ainsi profiter des belles journées de février et mars avec un feuillage totalement prêt alors qu'à ce même moment les ODC d'extérieurs n'en seront qu'à capter les premiers signes du printemps.


Franchement, au bout du compte je ne pense pas qu'il soit problématique de rentrer l'ODC l'hiver. En chambre froide par exemple pour éviter les gros écarts de températures. Vous avez bien compris que j'y vois même certains avantages.
Membre désinscrit
   Posté le 02-04-2010 à 11:12:09   

Hello

je trouve le sujet fort intéressant et très enrichissant sur la question de la vie des arbres et comment ils "fonctionnent"

Je ne veux en aucun cas me porter "rabat joie" sur la question de faire vivres nos arbres dehors vu que je suis pour aussi mais je tenais à vous faire profiter de ma petite expérience

cela fait pas loin de 10 ans maintenant que je me suis lancé dans la culture du bonsaï et justement par l'acquisition d'un ODC d'une jardinerie en Belgique et a 5 francs cinquante heuu pour vous dire que je ne devais pas avoir un arbre d'une extrême qualité

Comme tout les débutants je l'ai cultivé en intérieur pas loin de deux ans avec un serissa et un faux poivrier

quand j'ai vu les racines sortir par les trous de drainage je me suis dit faut ptet le mettre dans un pot plus grand ... ce que je fit dans du terreau spécial bonsaï (bin quoi c'est "marqué sur le paquet" !!

au bout de deux ans je ne savais pas quoi faire et je décide de me renseigner sur le net la on me dit dehors tes arbres ARFFFFF !!!

mais je le fit tout de même mais avec parcimonie je m'explique j'ai du le mettre dehors vers avril mai et je peux vous dire que je n'étais pas du tout rassuré surtout quand l'hiver se rapprochait alors j'ai décidé de lui faire passer un hiver "calme" donc le premier hiver il n'est pas resté a plus de -3° quand cela descendait plus bas je le rentrait a l'abri dans un couloir dans la maison non chauffé mais il était ressorti des que ça remontait
ensuite le printemps la j'ai trouvé qu'il sentait bien bonne pousse mais des soucis d'arrosages l'eau ne rentrait plus donc encore un rempotage l'année qui a suivit mais la j'ai rajouté de la pouzzolane a mon terreau "spécial bonsaï" en 50/50 comme mélange et il est resté dedans 3ans

les hivers se sont succédés et a chaque fois il a été confronté a des températures plus basses avant d'être rentré mais en serre froide vu que je m'en étais acheté une (c'est pratique)
il y a deux ans je l'ai mis dans 100% d'akadama je n'ai pas vraiment vu de différences je dirais même une baisse d'activité me semblait plutôt faiblard mais ce n'est peut être qu'une impression

je viens de le rempoter dans 50/50 pouzzolane /zéolite et la je verrais bien

En tout cas toujours est il que cet ODC a bien du mérite
mauvais emplacement au début mauvais substrat jusqu'à cela 4ans
arrosages une fois a l'eau glacée la il a pas aimé du tout il a été aussi a ses débuts chez moi taillé très souvent enfin bref toutes les erreurs qu'on peux faire quand on ne sait pas l'hiver 208/2009 il s'est même pris du -18° dans les dents sans remonter des -15° la journée et durant 3 semaines la par contre j'avoue que j'ai eu peur
mais nan il a même pas perdu toutes ses feuilles
et la il repars tranquillement dans sont nouveau substrat

tout ça pour dire en fait que l'ODC une fois acclimaté aux hivers il peux rester dehors et ne s'en portera pas plus mal

je ne connais pas la raison pour laquelle tu ne le met pas dehors un choix ? ou manque de possibilité ?

Maintenant c'est ton arbre et il t'appartient c'est toi qui en as la responsabilité et si comme tu le cultive ça fonctionne tant qu'il a un temps de repos il tiendra

moi j'ai remarqué que plus les températures étaient fraiches plus il était beau
Padfr
Animatrice
1336 messages postés
   Posté le 02-04-2010 à 20:33:36   Voir le profil de Padfr (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Padfr   

Quand même... quand on dit "un arbre est fait pour vivre dehors", ça me dérange.
Il n'est pas "fait pour". Aucun être vivant n'est "fait pour". La gazelle n'est pas plus "faite pour" bondir que le guépard ne l'est pour courir, que l'arbre ne l'est pour vivre dehors. Les êtres vivants sont "capables de", ou même "adaptés à".
Chaque être vivant a, en grande partie "par hasard", un ensemble de capacités qui lui permettent de survivre dans le milieu qui l'entoure. Et il peut vivre (et survivre) à une certaine gamme de conditions.
Pas une seule condition : une gamme.
Y'a donc pas une recette pour faire pousser un bonsai d'une essence, mais toute une série. Maintenant, pour certains (de nombreux) arbres, la vie à l'intérieur est totalement exclue de la gamme des conditions vivables. Quant à la vie à l'intérieur toute l'année...

L'orme de chine a l'air d'avoir une gamme particulièrement large. Capable de s'adapter à des milieux tempérés comme à des milieux subtropicaux, si ma mémoire est bonne. Alors, pourquoi ne pas le rentrer ?
Le seul souci, c'est de montrer, à long terme, que ces conditions rentrent bien dans cette "gamme".

J'ai quand même choisi de garder mon orme à l'extérieur, ceci dit.

--------------------
Sur l'Ile de France
hubix
Toulouse
Modérateur
hubix
6220 messages postés
   Posté le 02-04-2010 à 23:52:59   Voir le profil de hubix (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à hubix   

Padfr a écrit :

Alors, pourquoi ne pas le rentrer ?


Tout simplement parce qu'un intérieur chauffé, en hiver, n'a rien a voir avec une athmosphère tropicale. La luminosité est bien bien moindre, la sécheresse est beaucoup plus grande. Un régal pour les acariens.....

--------------------
jeje33
Animateur
jeje33
3745 messages postés
   Posté le 03-04-2010 à 09:30:29   Voir le profil de jeje33 (Offline)   Répondre à ce message   http://domainedubuisson.free.fr   Envoyer un message privé à jeje33   

Moi j'ai l'impression que dans ce sujet, tout le monde parle sans vraiment écouter les autres ...
Vous êtes tous plus ou moins d'accord !!


--------------------
Jérôme à La Sauve Majeure ...
"Qui sait déguster ne boit plus jamais de vin, il goûte des secrets." S Dali.
Padfr
Animatrice
1336 messages postés
   Posté le 03-04-2010 à 11:34:28   Voir le profil de Padfr (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Padfr   

c'est pas faux...

mais on a tous des arguments différents, une vision différente et c'est ça qui est intéressant, non ?

--------------------
Sur l'Ile de France
kaiin
Amateur éclairé
kaiin
1627 messages postés
   Posté le 03-04-2010 à 14:46:16   Voir le profil de kaiin (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à kaiin   

peut-être que la solution réside dans la conservation des bonsaï dits "d'intérieur" dans la salle de bains ? (c'est plus humide et plus chaud)
connerie pour connerie, pourquoi pas celle-là ?

--------------------
Padfr
Animatrice
1336 messages postés
   Posté le 04-04-2010 à 10:22:25   Voir le profil de Padfr (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Padfr   

En quoi est-ce une connerie ?

J'ai entendu dire que les orchidées s'y plaisaient bien, justement parce qu'elles sont tropicales. Pourquoi ne pas y mettre aussi les ficus en hiver, hein ?

Développez vos arguments, c'est justement l'occasion de savoir ce que chacun met derrière "il faut sortir les arbres".

--------------------
Sur l'Ile de France
Haut de pagePages : 1 - 2Page précédente 
 
 Le forum des bonsaï  Pour continuer  Vos questions d'amateurs  Orme de chine - chlorose et défoliation (suite)Nouveau sujet   Répondre
 
Identification rapide :         
 
Divers
Imprimer ce sujet
Aller à :   
 
 
créer forum