Le forum des bonsaï
Le forum des bonsaï
Administrateurs : bossvert, ginkgo, mecaya
 
 Le forum des bonsaï  Pour continuer  Techniquement, comment faire 

 La pose du raphia

Nouveau sujet   Répondre
 
Bas de pagePages : 1  
mecaya
un village aux pieds des pyrénées
Administrateur
mecaya
3795 messages postés
   Posté le 14-04-2010 à 12:16:43   Voir le profil de mecaya (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à mecaya   

Dans la pratique du bonsaï, il est parfois nécessaire d'avoir recours à la ligature pour mettre en place des branches ou leur donner du mouvement. Si pour les branches de faible diamètre la ligature mise à même le bois suffit, il y a des cas où cela n'est pas conseillé car le risque de casse est trop important et la ligature seule serait insuffisante:
- branches de gros diamètre
- branches cassantes (azalées, fruitiers)
- branches trop raides
- branches ayant besoin d'une grosse flexion/torsion........

Dans ces cas là, avant la pose de la ligature, nous devrons utiliser du raphia, son rôle sera d'assurer la protection de l'écorce, d'aider à "assouplir la branche (le raphia est posé mouillé et d'éviter que la branche casse à cause des fortes contraintes que nous lui ferons subir.

Le raphia utilisé est un raphia naturel, le plus large possible. Personnellement, je l'achète en jardinerie, par botte de 500g (moins de 5€ j'en achète dès que j'en vois du large (plus d'1,5 cm) car les arrivages sont trés inégaux et les brins trop fins sont inutilisables.

Avant d'être appliqué sur la branche, le raphia doit être préparé.
Il faut assembler quelques brins ensemble (entre 4 et 10 suivant le diamètre de la branche à traiter), voici comme je fais .

Je choisis des beaux brins, les plus larges et les plus longs possible

Je les aligne et les mets bien à plat, veillant à ce qu'ils ne s'emmêlent pas.

Je prends un autre brin que je noue autour, les brins sont donc maintenant solidaires et il n'y a pas de grosse surépaisseur

J'égalise les 2 cotés de la natte, cela simplifiera la pose.


Je procède de la même façon pour faire le nombre de natte dont j'aurai besoin, un petit conseil, il faut toujours prévoir plus car il est trés désagréable de tomber en panne de raphia et on perd beaucoup de temps (trempage)
Une fois que tous la quantité voulue est prête, il faut mettre le raphia à tremper. Pour éviter que les brins s'emmêlent je procède de la façon suivante:je prends tous les brins par l'extrémité nouée dans la main gauche (je suis droitier) et avec la main droite je vrille l'ensemble des nattes et gardant bien tendues les extrémités. On se rend compte que les nattes sont assez vrillées quand l'ensemble tend à s'enrouler sur lui même dès que l'on diminue la tension (pas facile à expliquer....)

Ensuite on rapproche les 2 mains, la grosse natte va s'enrouler sur elle même.On passe l'extrémité comportant les nœuds au milieu de la boucle qui s'est formée. Cette méthode évite les emmélages, une fois trempé, on prends l'ensemble, on libère l'extrémité et on secoue, les brins sont prêts à être utilisés.

On met à tremper (si on n'a pas beaucoup de temps on peut accélérer le trempage en utilisant de l'eau tiède. Dans l'eau froide il faut au moins 3 heures de trempages, dans l'eau tiède une heure suffit.



Bon, le raphia est prêt à être utiliser, passons aux choses sérieuses.
Le cobaye est un plant de pommier qui n'a pas grand intérêt pour le bonsaï car greffé, il sera marcotté un peu plus tard.
Je ne vais pas faire une mise en forme, juste montrer qu'avec la bonne méthode, on peut arriver à sérieusement plier une branche sans qu'elle casse, même avec une espèce cassante comme le pommier.
Quand on prévoit de gros pliages, il est préférable d'assoiffer l'arbre avant, il n'en est que plus souple (ou moins raide).
La branche de l'exemple est fine, mais on procède de la même façon avec de grosses branches, éventuellement on met plus d'épaisseurs de raphia.
Je vais donc commencer la pose du raphia, pour déterminer le sens d'enroulement, il faut savoir dans quel sens on va poser la ligature, dans ce cas là cela sera le sens horaire pour les deux.
Je ne fais pas de nœuds pour fixer le départ du raphia, je préfère coincer le départ de la natte sous quelques spires, une fois le départ bloqué, je coupe le nœud qui risque de gêner par la suite.
Un point important, quand on raphiate, il faut commencer avant et finir après la zone à traiter.
Pour que le raphia soit efficace, il faut absolument le serrer au maximum pour que la branche soit bien comprimée.la main droite tend le raphia, le pouce en appui sur la branche pendant que la main gauche enroule.Il faut bien veiller à ce que le raphia soit appliqué à plat et que chaque tour vienne recouvrir la moitié du tour précédent.
Si la pose du raphia prends trop de temps, il est conseillé de l'humidifier de temps en temps avec un pulvérisateur, ainsi il restera bien souple et sera plus facile à tendre.


J'arrive à l'intersection avec une branche, je sépare le raphia en 2 nattes égales et je le vrille.

Un groupe continuera directement sur la branche principale

Tandis que l'autre enserrera la base de la branche secondaire (avec cette méthode il est également possible de raphiater la secondaire et la principale avec la même natte au départ.)avant de rejoindre le raphia posé sur la branche principale.


Nous voici donc au bout de la zone à raphiater, il faut arrêter le raphia pour qu'il reste serré.
On sépare donc la natte en 2 groupes, on vrille, on fait le tour de la branche avec un groupe et on fait un nœud simple, que l'on serre bien, ensuite on repasse de l'autre coté de la branche et on finit par un nœud double et on coupe l'excédent. Le raphia est maintenant posé.



Pour les grosses sections ou les grandes longueurs de branches, il est rare qu'une seule natte suffise. Quand on arrive au bout du raphia voici une des manières de procéder.


On prend le nouveau raphia que l'on pose en croix sur le précédent le nœud vers l'extrémité de la branche et on commence à enrouler,exactement comme au début de la pose, toujours en serrant au maximum, c'est trés important!!!Au bout de 2 ou 3 spires l'ensemble est bloqué, on coupe les bouts qui dépassent.On se retrouve donc dans la même situation qu'au début, y'a plus qu'à enrouler en tendant.



Voilà, j'espère qu'avec ces explications illustrées vous aurez un peu compris comment poser le raphia et bien protéger les branches avant de les plier.Si la branche est grosse ou que le raphia n'est pas assez épais, vous pouvez superposer les couches pour offrir un maximum de protection avant de ligaturer.
Mais il peut s'avérer que la ligature seule soit insuffisante, pas assez rigide pour maintenir en place une branche. Dans ces cas là on va poser une attèle le long de la branche, toujours à l'extérieur de la future courbure, attention, ce point est trés important pour que l'attèle soit efficace.
L'attèle sera en fil de ligature, cuivre recuit ou aluminium, et sera d'un diamètre important.
On place l'attèle (dans le cas de l'exemple 2 fils de cuivre de 2mm de diamètre ) le long de la branche, bien à l'extérieur, et on la bloque avec un raphia posé à spires non jointives, le but de ce brin est de maintenir le fil en place avant d'effectuer un vrai raphiatage par dessus (exactement comme la première couche)


Voilà, la branche est prête à être ligaturée, remarquée comme la zone traitée est épaisse


Je mets en place la ligature, je la double, pour la ligature un trés bon article


Maintenant la branche est prête à encaisser un gros pliage, sans se rompre. Juste pour l'exemple, et sans aucune prétention esthétique, voici un pliage un peu sévère pour du pommier.


Pour aller un peu plus loin dans la courbure je vais mettre en place un tirant. Je passe un fil de cuivre (diamètre 1mm)entre les spires de la ligature, dans l'axe de la traction que je veux effectuer et je solidarise les deux extrémité en les vrillant à la pince.Il est primordial que les fils soient enroulés ensemble, et non pas un fil enroulé autour de l'autre, sinon c'est la casse assurée.


Ensuite, on passe un brin de gros fil, ou un clou entre les 2 fils, et on torsade, la traction s'effectue en douceur et de façon précise.
Si un seul tirant n'a pas suffit à rapprocher assez la branche, on en place un deuxième à proximité, et on coupe le premier une fois que le deuxième est en tension.





Bon allez, pause café, j'ai fait et mis en ligne la plupart des photos....c'est long


Edité le 03-05-2010 à 08:19:35 par mecaya




--------------------
mecaya
un village aux pieds des pyrénées
Administrateur
mecaya
3795 messages postés
   Posté le 03-05-2010 à 09:11:08   Voir le profil de mecaya (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à mecaya   

Voila, j'espère que cela vous aidera. Si vous avez des questions, ou besoin d'explications, n'hésitez pas.

--------------------
manouchh
Animateur
manouchh
952 messages postés
   Posté le 03-05-2010 à 12:30:20   Voir le profil de manouchh (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à manouchh   

Super article Mecaya, merci! c'est une technique interessante qui pour les débutants comme moi parait vraiment impossible à réalisé!!

--------------------

usda 8a
airelle
Modératrice
airelle
6197 messages postés
   Posté le 03-05-2010 à 18:08:29   Voir le profil de airelle (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à airelle   

bon maintenant faut que je passe à la pratique ;;; et pour cela il faut que j ai mon arbre cobaye que j ai toujours pas et surtout une certaine dose de patiente ..; çà ca va être plus dur ;...


Edité le 03-05-2010 à 18:09:24 par airelle




--------------------
FORCE ET SAGESSE
linck
Membre
linck
947 messages postés
   Posté le 03-05-2010 à 19:27:25   Voir le profil de linck (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à linck   


super sympa pour nous les debutants ,mais j ai quand même une petite question,generalement environs combien de temps laisse tu la ligature (avant quelle ne incruste dans l ecorse)
Merci Mecaya .
mecaya
un village aux pieds des pyrénées
Administrateur
mecaya
3795 messages postés
   Posté le 03-05-2010 à 19:33:23   Voir le profil de mecaya (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à mecaya   

pour te donner un exemple, je viens de déligaturer un pin que j'avais fait en septembre. Certes toutes les branches ne sont pas restées en place, mais presque, une autre séance de ligature l'automne prochain et ça sera pas mal.
Pour un feuillu, au gonflement des bourgeons faut surveiller, car ça s'incruste trés trés vite.

--------------------
manouchh
Animateur
manouchh
952 messages postés
   Posté le 03-05-2010 à 19:35:42   Voir le profil de manouchh (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à manouchh   

Mecaya, sous la raphia, il n'y a pas de pourriture qui se forme? En faite je me demande comment réagit le bois complètement enveloppé.

--------------------

usda 8a
mecaya
un village aux pieds des pyrénées
Administrateur
mecaya
3795 messages postés
   Posté le 03-05-2010 à 19:37:55   Voir le profil de mecaya (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à mecaya   

non, pas de pourriture, enfin ça m'est jamais arrivé.
J'utilise trés peu de matière synthétique, sur ces dernières je ne sais pas ce que ça donne à long terme.

--------------------
linck
Membre
linck
947 messages postés
   Posté le 03-05-2010 à 20:08:53   Voir le profil de linck (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à linck   

Ok donc si j ai bien compris entre 6 et 7 mois pour les confieres et pour les feuillu il faut observer.

Peut ont faire avec du cuivre qui ne soit pas recuit( fils electrique)et qu appelle tu cuivre recuit.

mecaya
un village aux pieds des pyrénées
Administrateur
mecaya
3795 messages postés
   Posté le 03-05-2010 à 20:34:28   Voir le profil de mecaya (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à mecaya   

Non, le cuivre "electrique" est trop raide, le recuit est plus souple et durcit une fois que tu l'as posé.
Le cuivre recuit est un fil de cuivre qui a subi un traitement thermique (chauffé à plus de 600°).
Tu peux recuire du fil électrique, ça se fait assez facilement

--------------------
manouchh
Animateur
manouchh
952 messages postés
   Posté le 03-05-2010 à 20:38:03   Voir le profil de manouchh (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à manouchh   

J'ai déjà vu sur des gros pliage des gens qui utilisent du caoutchouc, franchement je m'inquiéte quand à la téte de la branche quand il retire le tout! As tu une expérience de ce coté la?

--------------------

usda 8a
linck
Membre
linck
947 messages postés
   Posté le 04-05-2010 à 14:01:05   Voir le profil de linck (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à linck   

ben si c est facil je voudrais bien monsieur une ptit explication si possible.Je peut mettre tous mes cables dans la barbecuit. car plus de 600 le four ne marche pas.
Allez stoplais un ptit cour pour recuir ce cuivre
mecaya
un village aux pieds des pyrénées
Administrateur
mecaya
3795 messages postés
   Posté le 04-05-2010 à 19:16:46   Voir le profil de mecaya (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à mecaya   

Tu fais un bon feu, tu pose le cuivre dénudé dedans (tu fais des petits rouleaux) et quand la flamme qui parcourt le fil est verte, tu le sors vite et tu le trempe dans l eau. Voilou

--------------------
linck
Membre
linck
947 messages postés
   Posté le 04-05-2010 à 20:41:25   Voir le profil de linck (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à linck   

Tu vois ,il y avais un truc. La flamme verte ,ben merci beaucoup monsieur






Edité le 04-05-2010 à 20:42:32 par linck


ginkgo
Ile de France - Breiz-Izel
Administrateur
ginkgo
9616 messages postés
   Posté le 05-05-2010 à 08:38:26   Voir le profil de ginkgo (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à ginkgo   

manouchh a écrit :

J'ai déjà vu sur des gros pliage des gens qui utilisent du caoutchouc, franchement je m'inquiéte quand à la téte de la branche quand il retire le tout! As tu une expérience de ce coté la?


C'est du caoutchouc en bande auto-vulcanisante. Certains l'utilisent en 2ème épaisseur mais en principe pas directement sur le bois, lorsque la torsion réclame plusieurs épaisseurs de fils.
Par exemple, ce que Yannick montre sur ses photos: 1 couche de raphia pour protéger l'écorce, des barres d'alu ou attèles dans le sens des fibres (4 à 7 mm), une seconde couche de raphia pour les maintenir en place, puis une grosse ligature en spirale qui sert aussi à bloquer les attèles. La 2ème couche de raphia est parfois remplacée par la bande auto-vulcanisante. Personnellement je préfère le raphia. Bien humide, il facilite aussi les pliages

--------------------
Dans mon cœur, bien des choses...
Qu'elles aillent au gré
Des mouvement du saule.

Bashô Matsuo
manouchh
Animateur
manouchh
952 messages postés
   Posté le 05-05-2010 à 10:32:27   Voir le profil de manouchh (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à manouchh   

Coté esthétique c'est beaucoup mieux aussi! merci ginkgo!

--------------------

usda 8a
karpoff
Charente Maritime
Membre
karpoff
1557 messages postés
   Posté le 16-11-2011 à 18:28:57   Voir le profil de karpoff (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à karpoff   

Merci à vous pour toutes ses bonnes explications.

--------------------
Le plaisir aux bouts des doigts, l'illusion aux bouts des branches .
Lusso
Amateur éclairé
Lusso
2999 messages postés
   Posté le 18-01-2012 à 11:32:11   Voir le profil de Lusso (Offline)   Répondre à ce message   http://www.Ze-Bonsai-Ouaibe.com   Envoyer un message privé à Lusso   

J'avais pondu un article sur mon vieux site : http://patricegauthier.perso.sfr.fr/zbo/articles/Raphia/Raphia.htm


Edité le 18-01-2012 à 11:32:32 par Lusso




--------------------
Lusso ( Dijon )
---bonsaiPA---
Haut de pagePages : 1  
 
 Le forum des bonsaï  Pour continuer  Techniquement, comment faire  La pose du raphiaNouveau sujet   Répondre
 
Identification rapide :         
 
Divers
Imprimer ce sujet
Aller à :   
 
 
créer forum