Le forum des bonsaï
Le forum des bonsaï
Administrateurs : bossvert, ginkgo, mecaya
 
 Le forum des bonsaï  Pour échanger  Le salon 

 Le pourquoi du comment

Nouveau sujet   Répondre
 
Bas de pagePages : 1  
gwell
Rédacteur
gwell
2069 messages postés
   Posté le 22-09-2014 à 21:48:50   Voir le profil de gwell (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à gwell   

Salut a tous
Bon alors le pourquoi du comment?
C est juste une question: pourquoi le bonsaï? Comment vous avez commence? Pourquoi vous avez continuer? Est ce que c est un simple hobbies, une passion dévorante?
Enfin en gros, pourquoi vous faites du bonsai et comment? (Michel me répond pas avec un cigare dans la bouche et un wyski dans la main droite, parce que ça je le sais déjà!!!)


Edité le 23-09-2014 à 15:15:45 par gwell




--------------------
La terre est ronde et pourtant y a des bretons dans tous les coins
renaud
C'est en faisant que l'on apprend
Animateur
3689 messages postés
   Posté le 22-09-2014 à 22:07:58   Voir le profil de renaud (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à renaud   

Pourquoi le bonsaï : et pourquoi pas? C'est pas prise de tête, c'est reposant, riche en amitié, riche en calorie, en découverte, en voyage... Bref, tout ce que j'aime.
J'ai commencé le bonsaï en 2005 ou 2006 avec un premier orme de Chine acheté chez un grand distributeur. Je me suis aussitôt rapproché de ce forum pour glaner des infos, et si je continue, c'est parce que vous êtes la. J'ai connu ce forum en premier, et c'est lui qui ma donner l'envie de continuer, de passer à l'étape suivante, celle qui précède la crise de boulimie et qui succède à l'orme de Chine qui en voit passer des vertes et des pas mûres et qui fini au composte.
Avant l'année dernière, c'était une vraie passion dévorante, mais depuis un an j'ai du relégué cette passion au second plan suite à l'achat de ma maison qui me vampirise tout mon temps.

Le cigare et le whisky avec le père ginkgo, c'est la cerise sur le gateau, et encore plus si ça vient après un bon repas de la famille du roi
Bise à tous.

--------------------
L'essentiel ce n'est pas la route, mais le chemin parcouru avec nos amis.
gwell
Rédacteur
gwell
2069 messages postés
   Posté le 23-09-2014 à 15:24:36   Voir le profil de gwell (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à gwell   

alle j vous explique aussi
un fikea, une mortalité précoce. du coup j ai rencontre benpef qui m a fait découvrir ce forum. un soir de premier l an on s est inscrit a la rencontre 2. du coup maintenant, a cause d eux, bah le bonsai est partie prenante de ma vie mais c est surtout un support a revoir les copains, ....
la complexité du bonsai me passionne. au début on veut tout faire culture, esthétique et expo.... mais après on prend conscience du chemin a parcourir. comme le dit Boss, faut des arbres fort pour faire de l esthétique. du coup on se concentre sur le culture comment ca fonctionne comment on peut s'améliorer. après vient l esthétique, les règles la codification et les copains qui te dises que ta plus belle branche faut la coupe pas parce qu'elle pas dans les règles mais parce qu'elle pas dans le projet. heu projet kesako!!!!
bon tu fais le malin tu chantes une biroute, et t oublies sauf que deux ans plus tard ta branche bien ramifiée que t as choyée bah tu la coupe parce que ca y est t as vu le projet. et eux ils se marrent...
apres pour l expo, j y pense mais j suis pas près! j suis encore en mode apprentissage culture et esthètique.
j en ai pas parle mais y a un coté spiritueux et spirituel la dedans que j adore.
a vous les foromeurs alors c est quoi votre pourquoi du comment?

--------------------
La terre est ronde et pourtant y a des bretons dans tous les coins
karpoff
Charente Maritime
Membre
karpoff
1557 messages postés
   Posté le 25-09-2014 à 22:34:28   Voir le profil de karpoff (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à karpoff   

Bonsoir à tous,
Alors moi j'ai toujours aimé les végétaux. Plus jeune je cultivé avec passion des plantes chargées en THC puis un jour en 2003 le bonsaï ou plutôt l'arbres en pot est apparu comme une évidence, une rencontre avec un ficus mal en point chez jarditruc et hop piqué à vif ( ficus qui est toujours sur mes étagères). Je fais volontairement une distinction entre bonsaï et arbre en pot car ce qui m'attire ce n'est pas spécialement l'art du bonsai à proprement parlé ( expo, tablette, cuisse à moineau, etc, etc ...) non cela a même une facheuse tendance à me refroidir, trop de contrainte donc moins de plaisir( avis personnel) , mais plutôt le plaisir simple et le rêve que cela m'apporte au quotidien dans mon jardin sans but précis. Sans oublier ce forum et ces membres de l'époque boss vert , ginkgo , mecaya , tora plus tous ce que j oublie qui mon apporté plein de réponses à mes questions et qui du fait, on fait qu' attiser ma passion.
Voili voilou
Bien amicalement.

--------------------
Le plaisir aux bouts des doigts, l'illusion aux bouts des branches .
bossvert
Glisser dans la vie
Administrateur
bossvert
7986 messages postés
   Posté le 26-09-2014 à 08:49:36   Voir le profil de bossvert (Offline)   Répondre à ce message   http://bossvert.net/index.htm   Envoyer un message privé à bossvert   

Hel'eau,

La manière dont on a commencé importe peut je pense, ce qui compte c'est avant tout la vérité...

Enlever les rencontres, les week-end d'expositions, de club, de stages et d'ateliers, les journée entre potes dans le jardin de l'un ou de l'autre ou les petites semaines de prélèvement, enfin toutes ces excuses que l'on a pour se retrouver entre nous, discutailler, manger et accessoirement picoler un peu (avec modération, bien qu'elle soit souvent absente) et je pense qu'il y aura déjà beaucoup moins d'arbres dans nos pots.


Pour ma part, tout à commencer en Chine, lors d'un de déplacement professionnel. J'avais un chauffeur, traducteur, collaborateur qui avait fait ces études en France. Il m'a emmené en dehors des circuits à touristes. Parmi toutes ces découvertes, un vieux monsieur, responsable des arbres en pot dans un parc privé de Guangzhou.

Mais à l'époque, j'étais con, (pas que maintenant je ne le suis plus, mais je suis différent) , je ne pensais que carrière et pognon, donc j'avais bien entendu pas le temps... quel excuse à la con.

Quelques années plus tard, changement de carrière, plus de déplacement à l'étranger, changement de métier et je me décide de planter quelques graines et faire quelques boutures (déjà car là où je vivais à l'époque (c'était un autre siècle ) , on ne trouvait pas de plants et encore moins de bonsaï à vendre. Je ne vous raconte pas l’hécatombe, mais paradoxalement, les échecs ne m'ont pas fait fuir, il m'ont obligé à me renseigner, à comprendre à ... C'est quand même pas une graine qui va me faire chier non plus!!! (quand j'vous dis que j'étais con!) .

Quelques années plus tard, nouveau changement professionnel pour sauver mon couple et ma famille (ma femme ne supportant plus mon coté carriériste) , puis changement de région et surtout de vie. J'avais le temps!!!

En cherchant une maison à acheter, j'avais en tête mon projet, j'ai fini par trouver mon bonheur, toutes les conditions étaient maintenant réuni pour que je puisse enfin faire les choses presque correctement! Sauf que j'ai beaucoup moins de pognon, mais c'est pas grave du tout ça.

Aujourd'hui, ce qui me fait avancer, en dehors des potes et des rencontres, c'est de voir enfin après 10 ans de remise en cause, les premiers résultats de mes travaux.

Je ne cultive que des essences locales ou qui peuvent vivre dans mes conditions de culture et dehors tout le temps bien entendu. J'ai donc de moins en moins de mauvaises surprises mais toujours des doutes. La grosse différence maintenant avec avant, c'est que je fais les gestes, je prends mes décisions beaucoup plus rapidement. J'ai assez d'arbres pour faire des essais sur certains, apprendre sur d'autres et laisser du temps de repos entre les interventions. Et surtout des potes pour discuter.

Je ne peux m’empêcher de bouturer tout ce qui tombe de mes ciseaux (mais moins qu'avant quand même) , ce qui fait bien rire les potes, mais ils sont aussi bien content de trouver des plants pour leurs projets quand ils passent à la maison. Je pense même avoir réussi à en contaminer deux, qui bouturent à tout vent maintenant.

J'ambitionne d'exposer un jour à Maulévrier pour commencer. Non pas que j'estime en avoir le niveau (j'ai présenté un arbre cette année qui n'a pas été retenu) , mais c'est un objectif qui oblige à progresser encore et encore, du coté culture, mais aussi esthétique, accord arbre/pot puis tablette et plante d'accompagnement. Impossible de se laisser aller quand on veut exposer, les arbres ont besoin de beaucoup de soins. Ensuite, je suis ravi d'aller en exposition voir des arbres que des passionnés sortent de leur jardin pour le simple plaisir de partager pour la plupart. Il me semble normal un jour de leur rendre la pareil.

J'estime (puisqu'on me le demande souvent) passer en moyenne année, environ 3 heures par jours pour mes arbres.





--------------------
bossvert

"Les espèces qui survivent ne sont pas les espèces les
plus fortes, ni les plus intelligentes, mais celles qui
s'adaptent le mieux aux changements."
Charles Darwin - 1809-1882
Haut de pagePages : 1  
 
 Le forum des bonsaï  Pour échanger  Le salon  Le pourquoi du commentNouveau sujet   Répondre
 
Identification rapide :         
 
Divers
Imprimer ce sujet
Aller à :   
 
 
créer forum