Le forum des bonsaï
Le forum des bonsaï
Administrateurs : bossvert, ginkgo, mecaya
 
 Le forum des bonsaï  Pour échanger  Archives du forum 

 Santé des racines : les qualités d'un bon substrat

Nouveau sujet
 
Bas de pagePages : 1  
ginkgo
Ile de France - Breiz-Izel
Administrateur
ginkgo
9619 messages postés
   Posté le 26-04-2004 à 09:16:18   Voir le profil de ginkgo (Offline)   Envoyer un message privé à ginkgo   

D'une manière générale, pour qu'un arbre soit en bonne santé, il faut que la terre (substrat) soit bien adaptée à ses besoins physiologiques. Pour qu'il n'y ait pas de confusion, on appellera substrat un composé de matières organiques et inorganiques, plutôt que terre, terme trop général et imprécis. Ce que l'on appelle généralement "terre", le support de plantation, est un composé de différentes matières solides (argile, roches, métaux, fibres végétales décomposées) de différentes grosseurs et qualités. Le substrat dans lequel est planté l'arbre sert à la fois à le maintenir en place (support), à le nourrir par les éléments nutritifs contenus et ajoutés, et par l'eau qu'il contient, indispensable à toute forme de vie (sur Terre). Ce sont les racines qui permettent à l'arbre de puiser l'eau et les éléments nutritifs dont il a besoin. Pour qu'un arbre soit en bonne santé, il lui faut des racines elles-mêmes en bonne santé. L'interdépendance entre la santé des racines et celle de l'arbre est plus importante pour des arbres en pots que pour des arbres dans la nature. Pour nos bonsaï, il est vital de leur assurer à chaque rempotage un substrat approprié. Trois éléments fondamentaux se combinent à l'intérieur d'un bon substrat : l'eau, l'air et la matière support. L'équilibre entre ces trois éléments dépendra de la capacité du substrat à rester homogène entre chaque rempotage.

Un bon substrat doit satisfaire aux différentes fonctions suivantes : drainage, aération, rétention d'eau et d'éléments nutritifs. Ces qualités sont assurées par la qualité de la matière support utilisée, et des éléments ajoutés ou non, pour parfaire éventuellement ses qualités primaires de drainage, de rétention d'eau et d'aération.

A - Drainage
Pour assurer un bon drainage, la "matière support" doit être composée de gros grains (de 2 à 10 mm). En effet, entre les grains, des espaces se créent, conservant entre eux, par capillarité et électro-osmose, une bonne proportion d'eau et d'air. Chaque grain de matière agit comme une éponge absorbant l'eau qu'il peut contenir ou qu'il peut maintenir à sa surface. Ainsi, plus les grains sont gros, plus les pourcentages d'eau et d'air sont élevés, entre eux. Ces espaces plus grands favorisent la migration de l'eau et des éléments nutritifs vers l'ensemble des grains de matière, à l'intérieur du pot à bonsaï. Ils favorisent également l'élimination de l'eau superflue. A l'inverse, plus les particules ou grains de matière sont fins, moins le pourcentage d'eau et d'air est élevé et moins l'eau circule entre les grains. Car il y a moins d'espace entre les grains. La circulation de l'eau est donc freinée. C'est un peu le même principe qu'une autoroute, on y circule plus vite et plus nombreux que sur une route départementale vite encombrée et où les véhicules finissent par s'arrêter ne pouvant plus avancer. Avec un substrat trop fin, il y a donc danger de stagnation d'eau, ce qui peut entraîner la pourriture des racines par asphyxie.

B - Aération
Les espaces entre les grains de matière permettent d'emprisonner l'air en quantité suffisante. L'arbre a besoin de l'oxygène contenu dans l'air entre les grains de matière pour pouvoir accomplir l'absorption des éléments nutritifs. Les micro organismes contenus dans le substrat ont eux aussi besoin d'une certaine quantité d'air pour vivre et accomplir l'indispensable décomposition des éléments organiques en très fines particules que les racines pourront ensuite assimiler facilement.

C - Rétention
La matière support qui compose le substrat doit être hydrophile, c'est à dire qu'elle doit absorber l'eau par capillarité et la retenir, tout en conservant sa structure homogène en grains pour permettre la captation de l'eau et de l'air entre les grains, puis l'évacuation du surplus. Une bonne "matière support" est donc celle qui retient l'eau et les particules dissoutes nécessaires à la nourriture de l'arbre. C'est notamment le cas de l'Akadama.

Pour comprendre ces phénomènes de rétention, de drainage et d'aération du substrat, on peut tout aussi bien imaginer de comparer les billes (grains fins) et les ballons de foot (gros grains) de notre enfance. L'échelle entre ces objets est facilement visualisable. Comparativement, les surfaces en contact de 2 ballons de foot, placés l'un contre l'autre, sont plus importantes. Les échanges d'humidité, mais aussi de substances très fines comme les sels minéraux, entre les deux, s'en trouvent facilités. Au contraire les surfaces de contact de 2 billes sont plus petites. La circulation de particules extrêmement fines entre deux grains fins est ralentie. Si l'on considère maintenant la juxtaposition de 3 ballons de foot. Chacun d'entre eux est en contact avec les deux autres, en formant un triangle. L'espace du milieu, entre les 3 ballons, est plus grand que si l'on imagine l'espace médian entre 3 billes. Cet espace, entre 3 grains gros, permet un plus grand stockage d'air et une circulation plus importante d'eau, en proportion. Ce qui facilite l'apport et le stockage de substances nutritives mais également favorise la pousse des racines dans ces vides d'air.

Autre comparaison encore plus flagrante : à la plage, un château de sable sera d'autant plus facile à construire que le sable humide sera fin. Un sable grossier, mouillé, ne permet pas de sculpter le sable. Les gros grains. s'assemblent mal et bougent plus facilement du fait de la quantité d'air retenu, plus importante proportionnellement. Le sable fin aggloméré est, lui, plus dense et plus résistant qu'un sable grossier, jusqu'à devenir très dur. Les grains fins sont mieux maintenus ensemble par l'eau et la quasi absence d'air. De même, plus un substrat contiendra des grains fins, plus il sera dense, car proportionnellement moins riche en air. L'eau aura plus de mal à y pénétrer et à en sortir. De ce fait, les racines y éprouveront plus de mal à pousser et les risque d'asphyxie et de pourrissement plus grands.

La "matière support" en gros grain absorbe l'eau plus ou moins facilement, selon ses propriétés hydrophiles. Mais à l'arrosage, le substrat de grains gros ne conserve que la quantité d'eau que chaque grain de matière peut absorber, le reste s'évacue par les trous au fond du pot, grâce à la facilité de circulation de l'eau. Il n'y a ainsi aucun risque de stagnation d'eau dommageable pour la santé des racines.

En corollaire à l'emploi de gros grains pour composer un substrat, les bases des arbres devront être fixés par un autre moyen mécanique, fils d'aluminium fixés par les trous de drainage ou haubanage du tronc, alors qu'un substrat très fin, suffit généralement, à lui seul, à maintenir un arbre en pot.

1- Les matières support composant le substrat:

L'Akadama
C'est une terre argileuse d'origine volcanique, en provenance du Japon, légèrement recuite au four. Après concassage, traitement et séchage, son aspect est celui de grains homogènes, au PH neutre, et conservant après arrosage un taux d'humidité excellent, humidité libérée au fur et à mesure des besoins des racines. Sa couleur ocre clair à l'état sec devient ocre rouge à l'arrosage, ce qui permet de reconnaître d'un coup d'œil les besoins en eau du substrat. Cette terre est dépourvue de substances nutritives. Il faudra donc apporter au substrat des fertilisants en quantités très importantes. Sa perméabilité lui confère une excellente capacité à emmagasiner et à restituer les nutriments et oligo-éléments. Elle est également dépourvue de substances pathogènes car stérile : insectes, virus ou champignons en sont exclus. L'Akadama s'avère être la base de tout bon substrat pour nos bonsaï. On peut l'utiliser pure sans autre ajout, ou majoritairement, associée à d'autres matériaux drainants. Toutefois, les grains d'akadama ont tendance à se déliter, à se dissoudre à la longue, rendant moins drainant l'ensemble du substrat. L'akadama doit être systématiquement tamisée pour éliminer la poussière et les grains trop fins.
La kanuma présente des qualités très proches. A privilégier pour les espèces réclamant un substrat plus acide, comme les rhododendrons, camélias, etc....

2- Les matières associées inorganiques :

Ce sont des roches concassées, d'origine volcanique comme le pouzzolane, la pumice, le kyriu ou la lutite. Ces matières possèdent une très bonne rétention en eau, grâce à leur porosité, et participent aux échanges des substances minérales. Autre avantage : aucun élément pathogène à bord. Pouzzolane, kyriu, pumice et lutite, composés associés à l'akadama offrent une très bonne rétention d'eau et surtout ne se dissolvent pas et permettent ainsi de maintenir une bonne cohésion du substrat, un bon drainage et une bonne aération du substrat sur plusieurs mois.

Le sable dit quartzique peut également être considéré comme intéressant car économique, associé à l'akadama, à condition que les grains soient suffisamment grossiers et bien lavés. Toutefois sa capacité de rétention d'eau est très insuffisante.

3- Les éléments associés organiques

a - Tourbe blonde
Produite par la décomposition lente et naturelle de végétaux. Sa rétention en eau est excellente et elle participe très bien dans les apports d'éléments nutritifs, sels minéraux notamment. Inconvénients : elle doit être humide en permanence. Tout séchage la rend presque hydrophobe. Du fait de son excellente capacité de rétention, elle permet de contenir plus longtemps un bon taux d'hygrométrie, en cas de forte chaleur.

b - Terreau (dit de feuilles)
Comporte à peu près les mêmes caractéristiques que la tourbe, avec une rétention d'eau moindre, en apportant essentiellement des substances nutritives de par son état de décomposition plus ou moins important. Il apporte immédiatement, en association avec l'akadama ou les roches, une flore bactérienne déjà installée, propice à la nutrition de l'arbre.
Inconvénients : la qualité du terreau est extrêmement variable selon son origine. Souvent trop fine, sa composition favorise la stagnation de l'eau. Il faut impérativement, comme pour la tourbe, n'utiliser que les éléments les plus gros lors du tamisage. Le terreau est très souvent chargé d'éléments à risque pathogène (insectes ou champignons), voire de graines d'autres végétaux. Le terreau, comme la tourbe, ne doivent jamais être utilisés seuls, pour la culture de bonsaï comme de toutes autres plantes en pot.

c - Ecorce de pin
Elle favorise le développement des mycorhizes et des micro-organismes qui participent de la décomposition des matières organiques apportées par les engrais, pour permettre une meilleure et plus rapide assimilation des minéraux par les racines. Son PH est plus acide et convient bien aux espèces acidophiles comme les pins.

d - Charbon de bois
Le charbon de bois "purifie" le substrat en étant anti cryptogamique (contre les champignons). Très dilué dans l'eau d'arrosage, il permet, en fin de saison, de rendre moins acide un substrat fortement fertilisé.

A proscrire absolument : la terre du jardin, les terres avec appellation "végétales" dans les jardineries.

En conclusion :

Un bon substrat sera composé d'un seul ou de plusieurs de ces matériaux, selon les espèces, la taille ou l'âge de l'arbre à rempoter et ses nécessités de culture. Schématiquement s'il faut accroître un pain racinaire pour faire grossir un tronc notamment, il faut un substrat composé de préférence de grains gros qui favoriseront le développement de racines longues. La culture d'un arbre jeune, en cours de développement et de formation, réclamera un substrat composé plus spécifiquement de gros grains de tailles homogènes (5 à 10 mm), alors qu'un arbre bien formé pourra se contenter d'un substrat de grains plus fin (2 à 5 mm) mais toujours très drainant et éventuellement associé à du sable gros, pouzzolane, pumice, etc…pour maintenir l'aération et le drainage du substrat, lorsque l'akadama finit pas se déliter.

La composition du substrat, les pourcentages des matières mélangées, la grosseur des grains, est l'affaire de chacun. A l'usage, j'observe que les "recettes" sont nombreuses, empiriques, avec parfois encore des "vieux" réflexes découlant d'idées reçues.
Le substrat à privilégier doit, de préférence, comporter une forte proportion d'akadama. Certains amateurs l'utilisant pure ou majoritaire et associée au pouzzolane, kyriu, pumice ou lutite. Ces matières sont parfois employées pures, avec en contrepartie une fertilisation accrue et très suivie. Les principes étant d'abord : la bonne maîtrise de l'arrosage par un drainage efficace tout en permettant une très bonne répartition de l'eau et des particules nutritives dissoutes vers la totalité des racines. Toutefois, l'utilisation d'akadama et de roches implique une vigilance accrue de l'humidité du substrat, lors des fortes chaleurs, l'été.
Le terreau et la tourbe, en proportion même légère, sont de moins en moins utilisés. L'apport d'engrais organiques performants en boulettes, à décomposition lente ou sous forme liquide, les apports associés d'oligo-éléments et de métaux, compensent largement les éléments nutritifs contenus dans le terreau ou la tourbe, sans leurs inconvénients.

Ce texte a été conçu d'après mes lectures de FRANCE BONSAI, grâce à des "voyages " internet sur différents sites d'amateurs, tous très dignes d'intérêt car il font état d'expériences personnelles qui nous sont à tous profitables et précieuses. Qu'ils en soient tous infiniment remerciés. Et puis malgré tout, quelques cogitations personnelles ont fait le reste.
christ
Membre
christ
8155 messages postés
   Posté le 26-04-2004 à 09:53:57   Voir le profil de christ (Offline)   Envoyer un message privé à christ   

excellent article. tout est dit. Merci ginkgo

Que chacun utilise le substrat qu'il souhaite du moment qu'il soit drainant, aéré et offrant une bonne rétention d'eau.
Egalement pour tous ceux qui débutent, ils peuvent comprendre pourquoi on leur indique de rempoter rapidement; le substrat est à chaque fois dur, compact, asphyxiant les racines, ce qui n'est donc pas adapté pour la culture de nos arbres.

a+
christ
christ
Membre
christ
8155 messages postés
   Posté le 29-04-2004 à 16:08:55   Voir le profil de christ (Offline)   Envoyer un message privé à christ   

dommage que ce post ne suscite pas de nombreuses réactions!!!

:-(



a+
christ
noel
plus j'avance moins je comprends
Membre
47 messages postés
   Posté le 29-04-2004 à 16:58:24   Voir le profil de noel (Offline)   Envoyer un message privé à noel   

Salut,

Après ça qu'est ce qu'on peut dire?

A part Merci et bien sur.

Amicalement NOEL
Daniel 59
Membre
Daniel 59
136 messages postés
   Posté le 29-04-2004 à 17:27:11   Voir le profil de Daniel 59 (Offline)   Envoyer un message privé à Daniel 59   

article très complet et instructif merci Ginko :-))


--------------------
"pappy" Daniel M (Valenciennes)
antistress
Membre
antistress
312 messages postés
   Posté le 29-04-2004 à 18:34:49   Voir le profil de antistress (Offline)   http://charlyb.canalblog.com/ http://throughthelens.canalblog.com/   Envoyer un message privé à antistress   


merci ginkgo pour ce travail de synthèse
excellent article plein d'enseignements pour une débutante comme moi
félicitation
sylvie


--------------------
la terre nous en apprend plus long sur nous que tous les livres. Parce qu'elle nous résiste. L'homme se découvre quand il se mesure avec l'obstacle. saint-exupéry

http://charlyb.canalblog.com
abaldo
Oberon! La classe non?
Membre
abaldo
72 messages postés
   Posté le 29-04-2004 à 18:51:47   Voir le profil de abaldo (Offline)   Envoyer un message privé à abaldo   

Salut

Je crois que ce post doit rester dans les memoires et servir de reférences aux nouveaux qui debutent.
Il est clair, conscis et explique bien toutes les facettes d'un bon substrat (chapeau ginkgo).
Alors a tous ceux qui decouvre ce site pour la premiere fois ou qui s'initient a l'art du bonsaï prenez en de la graine .

A plus
Abaldo
Cracrahoc
Moi? je suis un arbre... Pas vous?
Modérateur
Cracrahoc
8984 messages postés
   Posté le 29-04-2004 à 20:05:17   Voir le profil de Cracrahoc (Offline)   Envoyer un message privé à Cracrahoc   

Tout a fait d'accord....


Signé: un utilisateur de terreau de jardinerie carj'aipolechoixsijene veuxpasquemesabresmeurtsdesoifcarc'estmesparentsquis'enoccuppent etquilsnesontpaspassionnésparlesbonsaïetquedoncjeveusquilssurvivent...


--------------------
Celui qui, après avoir été négligent, devient vigilant, illumine la terre comme la lune émergeant des nuées (france) USDA 8
papa yoyo
Plobsheim, Bas Rhin (USDA 7)
Membre
papa yoyo
516 messages postés
   Posté le 29-04-2004 à 20:13:47   Voir le profil de papa yoyo (Offline)   http://artminiabonsaiclub.free.fr/cariboost1   Envoyer un message privé à papa yoyo   

Très bien cet article, ça réponds à la question du substrat qui revient souvent sur le forum.
artbonsai
France / Pas-de-Calais
Membre
artbonsai
1628 messages postés
   Posté le 29-04-2004 à 20:16:49   Voir le profil de artbonsai (Offline)   http://artbonsai.org/   Envoyer un message privé à artbonsai   

Wahou !

Ca mériterait de faire un article permanent... Ginkgo, je viens de t'envoyer un message privé à ce sujet

A plus,

Frédéric
Lusso
Amateur éclairé
Lusso
2999 messages postés
   Posté le 29-04-2004 à 22:22:20   Voir le profil de Lusso (Offline)   http://www.Ze-Bonsai-Ouaibe.com   Envoyer un message privé à Lusso   

christ a écrit :

le substrat est à chaque fois dur, compact, asphyxiant les racines, ce qui n'est donc pas adapté pour la culture de nos arbres.


En fait, ce substrat est juste adapté pour maintenir en vie l'arbre durant son transport : quelques semaines dans la cale obscur d'un bateau, sans arrosage.


--------------------
Lusso ( Dijon )
---bonsaiPA---
Lusso
Amateur éclairé
Lusso
2999 messages postés
   Posté le 29-04-2004 à 22:29:14   Voir le profil de Lusso (Offline)   http://www.Ze-Bonsai-Ouaibe.com   Envoyer un message privé à Lusso   

J'ajouterais comme élément organique les cosses de cacao que je teste cette année. Après quelques semaines, elles pourrissent très vite apportant ainsi une flore de micro-organisme très intéressante et cela doit être nickel pour les michorizes.

( j'espère que l'essai sera concluant car le conditionnement n'existait qu'en sac de 70 litres )


--------------------
Lusso ( Dijon )
---bonsaiPA---
tricky
Membre
tricky
173 messages postés
   Posté le 29-04-2004 à 22:39:30   Voir le profil de tricky (Offline)   Envoyer un message privé à tricky   

trés bon article, clair et simple
il est à mettre en post-it à mon avis...(messieurs les modos...)
tu n'as pas de site ginkgo ?


--------------------
Mon site perso sans prétention. Sur mes arbres, prélèvements, semis. En toute simplicité.
Cliquer ici.
rare
Membre
rare
89 messages postés
   Posté le 30-04-2004 à 09:17:40   Voir le profil de rare (En vacances)   Envoyer un message privé à rare   

artbonsai a écrit :

Wahou !

Ca mériterait de faire un article permanent... Ginkgo, je viens de t'envoyer un message privé à ce sujet

A plus,

Frédéric


tout a fait bien vu, il explique tout clairement ; BRAVO


--------------------
RaRe
Pierre
chat
Membre
8 messages postés
   Posté le 30-04-2004 à 10:41:02   Voir le profil de Pierre (Offline)   Envoyer un message privé à Pierre   

BRAVO et MERCI Ginkgo ! Ce type d'article est une leçon on ne peut plus claire ;que du français ,j'entends par là que tous les mots me semblent simples à comprendre par tout un chacun .Même dans les livres ,je n'ai pas trouvé telle qualité explicative . Ce site est un paradis à bonsais !

Merci
Pierre
cygne ardent
Membre
cygne ardent
288 messages postés
   Posté le 25-01-2007 à 16:02:31   Voir le profil de cygne ardent (Offline)   Envoyer un message privé à cygne ardent   

GINKGO a parlé, HUG.

Cet article devrait servir de "sommaire" au forum, de manière a aider ceux qui débutent et qui sont le plus souvent dans la panade !
Encore merci,
Haut de pagePages : 1  
 
 Le forum des bonsaï  Pour échanger  Archives du forum  Santé des racines : les qualités d'un bon substratNouveau sujet
 
Identification rapide :         
 
Divers
Imprimer ce sujet
Aller à :   
 
 
créer forum